Favoriser toutes les initiatives qui participent au développement durable de notre cité et plus spécifiquement la valorisation des équipements sportifs, pour qu'ils profitent au plus grand nombre en respectant au mieux notre environnement actuel et celui de nos enfants

Twitter


vendredi 21 décembre 2012

Euro 2016: on est en passe d'abandonner OL Land...

La dernière histoire qui circule sur Lyon...

Quelle est la différence entre: 
"être en passe..." et "avoir bon espoir de boucler" ?



Et bien:
"le projet de Grand Stade est en passe d'être abandonné !" 
alors que "nous n'avons pas encore bon espoir de boucler la rénovation de Gerland !"



jeudi 20 décembre 2012

Des terrains bradés pour OL Land ?



                   http://www.rue89lyon.fr/

OL Land est mort, vive Gerland !

Ce jeudi 20 décembre, le Rapporteur Public a rendu ses conclusions auprès du Tribunal Administratif de Lyon... 

Même si le jugement sera rendu au tout début de l'année 2013, il s'avère d'ores et déjà qu'il n'est pas possible de brader le patrimoine public à des conditions aussi éloignées de la réalité économique. 



En retenant les chiffres de Lyon Capitale ci-dessus, le Grand Lyon triplerait sa mise (de 14 à 40 €) et son  cadeau à la Foncière du Montout serait supérieur à 80.000.000 d'€uros (95 680 500 - 12 757 400), ce, sur le dos des agriculteurs et de la collectivité !




80 millions... Beau cadeau de nous tous contribuables non ?

Voilà qui va largement manquer au financement d'OL Land... et certainement pas rassurer les prêteurs !  Déjà que VINCI a réussi à sortir de l'opération en capital pour se réfugier vers un placement obligataire contre-garanti à 50% par nous contribuables ! 

Oui c'est clair maintenant, il faut renoncer à ce projet.

OL Land est mort... vive Gerland,


VITE  GERLAND !









mardi 18 décembre 2012

Tout le monde se débine pour OL Land...

Décembre 2012, toujours rien de neuf sur le site du Montout, enfin presque...

Des camions déversent chaque jour des tonnes de machefer - ah, il n'est pas exemplaire mon stade ? - ce qui fait "rayonner" l'intéri-maire et éphé-maire de Décines et son ad-joint à l'économie (qui ne mégote pas) et voit déjà des milliers de décinois venir travailler sur le site !

Du côté de l'OL Groupe... rien de neuf non plus, lors de l'AG JeanMi a ressorti le même Power Point qu'en octobre 2010... les pertes ? Mais quelles pertes ?? Un incident de parcours !



Encore récemment (fin septembre 2012), l'organe officiel d'OL Land, plus préoccupé par l'évolution de son lectorat et de ses rentrées publicitaires que d'analyses lucides et impartiales défendait (déjà) courageusement la vérité qu'il fallait faire avaler...



La presse nationale observant tout ça d'un oeil amusé n'est pas dupe...




C'est vrai que le financement est de plus en plus incertain, Vinci s'est même fait cautionner une partie de son placement obligataire par le Conseil Général du Rhône !

Et l'interrogation persiste sur un bouclage du financement en 2013... tout est normal dit JeanMi, mais ça fait combien d'années qu'il dit cela ?




En tout cas les marchés ne se sont pas trompés, le titre a encore plongé aujourd'hui et dévisse à 2,78 (-4,79%) soit -88,51% depuis son introduction ! 

Elle a beau dos la crise !




Bon, c'est vrai qu'il n'y a pas que l'argent dans la vie... tout ça va créer des emplois !

Ah bon et combien d'emplois détruits ? 


EXEMPLAIRE vous avez dit ?



Déficits cumulés de l'OL, les Gones communiquent...

L'assemblée générale des actionnaire du groupe OL se tient aujourd'hui 18 décembre pour approuver les comptes de l'exercice comptable 2011/2012, qui se traduisent par un lourd déficit (28 millions) pour la troisième année consécutive.
 
Le déficit cumulé atteint ainsi 91 millions d'euros en 3 ans. Il est urgent de renoncer au projet aussi chimérique qu'inutile d’un deuxième grand stade dans notre agglomération. 
Après les lourdes pertes enregistrées en 2009/2010 (35 millions d'euros) et en 2010/2011 (28 millions), le groupe OL a réalisé une perte de 28 millions pour 2011/2012. Malgré ses participations à la Coupe d’Europe des champions, ses trois dernières  années se traduisent ainsi par le chiffre astronomique de 91 millions de déficit cumulé.                         
Dans cette situation, il n'a toujours pas présenté pour son projet OL Land de Décines  le moindre plan de financement  crédible aux collectivités publiques l’ayant jusqu’à ce jour aveuglément  soutenu. 
Or, OL Land, c'est un total de 550 millions à financer :  400 millions pour le stade et ce qui va avec (parking, parvis, bureaux  de  l'OL, terrains d'entrainement .....)  et 150 millions de plus pour les équipements connexes (centre de loisirs, autres  investissements commerciaux et tertiaires prévus .... non compris les hôtels)

Le collectif des "Gones pour Gerland" dénonce depuis plus de quatre ans  l’aberration d’un deuxième grand stade dans notre agglomération, dans un lieu très excentré dépourvu de métro. 
Il dénonce aussi  le gaspillage insensé d’argent public qui lui serait associé. Contrairement à la communication officielle, les engagements pris en 2008 par les partenaires publics du projet OL Land représentent en effet plus de 500 millions, dont 400 millions  sont à imputer au projet.  
  
Il rappelle que le stade de Gerland, propriété de la Ville de Lyon, est incomparablement mieux placé dans notre ville,  qu’il peut être rénové,  et, si cela s’avérait utile, porté de 42 000 places à  plus de 50 000 places.
Si les décideurs publics continuaient à faire la sourde oreille à toutes les mises en garde qui leur sont prodiguées, ils  feraient la preuve de leur incompétence et de leur irresponsabilité.


Le collectif  leur demande de renoncer sans tarder au soutien  d’un projet  aussi chimérique qu'inutile d'un deuxième grand stade dans notre agglomération.
 

OL Land: le Grand Lyon a-t-il conscience de ce qu'il écrit ?


On connait l'amour immodéré de Gérard Collomb pour... lui et ses projets

A l'heure ou de plus en plus de gens s'interrogent sur toutes les dérives liées au grand stade, son organe officiel se fait le chantre de ce "grand projet"... ben oui celui à Gégé !


Nous avons relevé quelques perles:
  1. Bulldozers et camions: pour livrer et répartir le machefer ?
  2. Financée à 100% par l'OL: ils ont pas du lire les bonnes infos ici !
  3. T3 et la priorité aux transports en commun: avec des parkings-relais, des navettes, des voies nouvelles (avec encore du machefer ?)...
  4. Nouvel échangeur n°7: ah il y aura bien des voitures alors ? ...l'artère principale de Décines saturée et de nouvelles voies entre Décines et Chassieu ? Et ils l'avouent maintenant, tout çà pour.........            FLUIDIFIER LE TRAFIC AUTOMOBILE et LIMITER LES FLUX DANS LE CENTRE DES COMMUNES !!!
  5. Aspect écologique: avec un sans oublier posé là comme une cerise transgénique sur un gâteau au cyanure. Et en occultant aussi bien les matériaux de comblement toxiques (MACHEFER) on nous parle de gestion des eaux de ruissellement alors que l'on ampute 150 hectares au V-VERT on veut nous peindre un environnement respecté !
 
On aimerait bien connaître la position des deux communes de Chassieu et Décines sur ces aspects-là !
 

lundi 17 décembre 2012

Contamination aux machefers sur le site d'OL Land ?

Y a-t'il un effet Conseil Général sur ce qui est en train de se passer sur le site du Montout ?

En effet, depuis la délivrance de la caution de 40.000.000 d'euros pour le cautionnement de l'émission obligataire de la Foncière du Montout... le site connait une frénésie de va et vient de camions transportant du machefer... !

La question naturelle (si l'on peut dire !) qui nous vient à l'esprit: y a-t'il un lien de cause à effet entre les emprunts toxiques du Département et les matériaux (toxiques) de comblement ?

La presse régionale s'en fait l'écho...




samedi 8 décembre 2012

Notre grand stade est à Gerland !






Découvrez l’histoire d’un des plus anciens stades de France, de conception inspirée de l’antiquité, construit en 1919 par Tony Garnier et rénové par Albert Constantin en 1998 à l‘occasion de la Coupe du Monde de Football. Durée 2h00, visite à pied.




INFOS PRATIQUES

Allée de Coubertin, 353 avenue Jean Jaurès
69007 Lyon 7ème
Téléphone : 04 72 77 69 69
Métro B, station Stade de Gerland.

Allée de Coubertin, 353 avenue Jean Jaurès
69007 Lyon 7ème

PÉRIODE D'OUVERTURE

Mercredi 19 décembre 2012 : à 14h30.
Mercredi 26 décembre 2012 : à 14h30.

TARIFS

Plein tarif 10€, tarif réduit 5€

mercredi 5 décembre 2012

Les Gones communiquent:


Vers un chemin de Lumières

Les élites autoproclamées qui nous dirigent, une fois passées de l’ombre à la lumière (des projecteurs) connaissent trop souvent le vertige du pouvoir. Grisées par les honneurs pas toujours mérités qui ponctuent les ouvrages de leurs administrations, subordonnés et/ou délégataires, enivrées par l’amour de soi, la vanité, elles dérivent insidieusement vers des comportements exacerbés, parfois poussés au paroxysme, contre-valeurs de leurs engagements, leur faisant perdre de vue l’intérêt général, au point de ne plus discerner l’urgent, le nécessaire ou l’utile du superflu.

Eux qui, guidés par leurs convictions et leur engagement politique au service (théoriquement) « du bien commun », de leur prochain, des plus nécessiteux, devraient en chaque occasion travailler à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité, guider les profanes, les initier en leur montrant la voie et faire preuve d’une grande Humilité.
Seulement voilà, devant l’incompréhension que suscitent les projets qu’ils échafaudent en catimini et justifient au grès des contraintes, de faux-semblants et de pressions de tous genres, ils ont recours aux pires turpitudes qui soient pour les gardiens qu’ils devraient être, du temple de la droiture (du cordeau), de la rigueur (de la règle), de l’Honnêteté...

Tout se serait passé sans écume, s’ils n’avaient oublié l’innovation en matière de communication. Car nous ne sommes plus au temps où les informations étaient contenues sous le boisseau pendant des lustres pour ne resurgir, que bien trop tard, au gré des procès ou des scandales médiatiques. Aujourd’hui, les moyens de communications et de diffusion de l’information cristallisent les énergies (initialement dissociées) et leur confèrent ainsi une capacité de connaissance, (de co-naissance), de recomposition des projets qu’elles jugent inappropriés.
Le temps faisant son œuvre, le vernis fini par s’écailler, les masques par tomber et la vérité par resurgir toujours à la lumière.

Dans le cas du projet OL Land avec son grand stade, ce qui nous éclaire aujourd’hui, ce n’est pas son dernier nom de baptême, mais le temps qui s’écoule et qui par obligation ou au grès de lapsus révélateurs, lève le voile. Le profane découvre que la promise n’est pas si belle (ça, nous le savions) et, qu’elle s’avère bien trop chère (ce que nous disons depuis le début).

A l’origine, il s’agissait d’un projet de stade à 400M€, entièrement financé par le privé ;

Courant 2006, l’OL annonçait pouvoir prendre possession de celui-ci à la saison 2010-2011 au lieudit le Puisoz à Vénissieux ;

Puis il devait se construire à Décines (au Montout), les grues devaient être sur le chantier en 2010 sinon le grand stade ne se ferait pas ;

Les terrains cédés à l’OL par le Grand-Lyon et la Ville de Décines devaient l’être au prix de 40€/m²décidé par les domaines ; mais Thierry Sauvage, Directeur de l’OL Groupe, au gré d’une enquête de police confirma qu’il s’agissait en fait d’un accord tacite entre Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas, avant même que le Conseil Communautaire et les domaines eussent été consultés ;
Le grand stade devait être accessible en Transport en Commun par 60% des spectateurs… Mais en conseil communautaire le 10 septembre dernier, Gérard Collomb déclarait à propos du centre commercial de Peyssilieu-Montout « L’ensemble des décisions que nous avons prises sont des décisions conformes à la fois au PLU et à l’analyse des déplacements que nous avions fait dans le Grand Est à propos de la future réalisation du stade du Grand Montout, où nous avions pris en compte cette possibilité de déplacements ». Il faisait là référence à l’étude du CETE d’avril 2008 qui dit : p8 « parmi les 60.000 spectateurs, 46.300 viendront en voiture… » Soit 77%.

Bernard Rivalta a annoncé en conseil du Sytral : « Que les aménagements de la ligne de tram T3 serviraient aux navettes du grand stade », alors qu’il avait nié cette évidence durant toutes les concertations.

Jean-Claude Desseigne Vice-président du Grand-Lyon, suivi par le Maire de Décines, imagine prolonger le Métro depuis La Soie jusqu’au Montout pour desservir convenablement le grand stade par les TC (coût entre 400 et 600M€ supplémentaires);

Jean-Michel Aulas qui répétait à l’envie n’avoir aucun problème pour financer son stade a demandé avec insistance (voire en menaçant) la caution du Conseil Général du Rhône pour pouvoir essayer de lever des capitaux qui lui font manifestement défaut et boucler son financement... JMA le 14 juin 2005 (La Tribune .fr) : «L’investissement nécessite 250 millions d’euros environ, on a les investisseurs, ça ne coûtera rien à la ville ».

JMA le 15 novembre 2012 dans sa lettre de demande de caution à M. Mercier :
«Il serait regrettable que l'opération ne puisse se réaliser en vue de l'ensemble des travaux déjà entrepris voire achevés en matière d'accessibilité et de viabilité des emprises foncières.»
Michel Mercier lors de la réunion Conseil Général du 30 novembre : « Si nous pensons que le Grand Stade est utile, on l'aurait fait. On aurait dû payer, en plus des accès, le stade... ». Et de pronostiquer un peu plus tard : en cas d'échec (du financement ?) du stade "une municipalisation" de l'équipement.

Enfin, (épilogue provisoire) Gérard Collomb et Michel Mercier se sont mis d’accord dans le silence des alcôves (ou des loges) pour chambouler le paysage politique local. Ils se partagent le département en deux sans même avoir consulté leurs assemblées, ni les citoyens (mais à quoi bon puisqu’ils sont élus). Le Grand-Lyon héritera ainsi de dossiers particulièrement sensibles qui relèveront demain de sa compétence : "Le musée des Confluences, la caution financière pour le grand stade, les prêts « toxiques » du CG69 (pourtant dénoncés par Thierry Philip Président du Groupe socialiste au CGR69)". Gérard Collomb récupère ainsi la caution du grand stade qu’il n’aurait jamais pu faire passer au Grand-Lyon.

La boucle est ainsi bouclée, ce que Gérard Collomb Maire de Lyon déclarait ne pas vouloir en 2006 (mettre 200M€ pour agrandir Gerland), il l’a transféré à Gérard Collomb Président du Grand-Lyon (et au 1,3 million de Grand-Lyonnais et contribuables) en multipliant le risque par 4 ou 5. Après que les collectivités se soient engagées à payer près de 400M€ pour les accès, c’est encore 531M€ (381M€ pour le stade + 150M€ pour les installations annexes, hôtels, restaurants, commerces..) qu’elles prennent le risque de devoir débourser si d’aventure l’OL ne trouvait pas le financement. Autrement dit, entre 800M€ et 1 milliard d’euros pour les 1,3 million de Grand-Lyonnais ce qui représente 50 milliards à l’échelle des 62 millions de Français ! Cest cher payé en cette période d’austérité.

Les grands maîtres des loges de Gerland ont oublié que devant les vicissitudes de la vie des projets, ils restent d’éternels apprentis. Qu’en tout, mais surtout en matière de grands projets, il faut faire preuve d’Humilité, sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier et savoir arrêter un projet pendant qu’il est encore temps, plutôt que de succomber à la griserie du pouvoir, même pour une « métropole européenne ».

C’est humblement ce que nous leur demandons.

lundi 3 décembre 2012

Thierry Braillard à la tête d'une commission parlementaire sur le "fair play" ?


"S'il n'y en avait qu'un à ne pas prendre, c'était lui..."

Thierry Braillard prend la tête d'une commission parlementaire sur le fair play financier des clubs de football français ! 

Voilà qui est vraiment cocasse... Un peu comme si l'on confiait une mission de sauvegarde des acariens au responsable de la chambre syndicale des fabricants de moquette ?


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappelons la définition du "fair play"

Le fair-play, l’esprit sportif ou le franc-jeu désigne une conduite honnête dans un jeu, puis dans toutes circonstances. Utilisé couramment dans le monde du sport, ce terme recouvre à la fois le respect de l’adversaire, des règles, des décisions de l’arbitre, du public et de l’esprit du jeu, mais aussi la loyauté, la maîtrise de soi et la dignité dans la victoire comme dans la défaite.

Dans le fair play financier, l'UEFA a approuvé à l'unanimité un concept dont les objectifs sont:

  1. introduire plus de discipline et de rationalité dans les finances des clubs de football,
  2.  faire diminuer la pression exercée par les salaires et les transferts, et limiter l'inflation,
  3. encourager les clubs à prendre part à la compétition en comptant uniquement sur leurs revenus,
  4. encourager les investissements sur le long terme dans le secteur de la jeunesse et des infrastructures,
  5. protéger la viabilité du football européen sur le long terme,
  6. s'assurer que les clubs honorent leurs dettes en temps et en heure.

Avec Thierry Braillard, pas sûr que nous puissions remplir préalablement le cahier des charges de l'UEFA, d'ailleurs, jugez plutôt...
 

OL Land ne coûtera rien aux contribuables ! 


Et ne parlons pas du respect comme de l'esprit sportif !


Rappelons que Thierry Braillard est déjà:
  • Député du Rhône 
  • Conseiller Régional Rhône-Alpes
  • Conseiller Communautaire du Grand Lyon 
  • Adjoint aux sports à la Ville de Lyon
  • Ardent défenseur d'OL Land
  • Avocat d'OL Groupe

Vous avez dit conflit ?





vendredi 30 novembre 2012

Caution OL Land: des élus serviles et des élus libres !



Lors des débats de ce matin à l'assemblée départementale, on a entendu un certain nombre d'arguments complétement éculés. Le Président Mercier a justifié la demande de cautionnement faite ce jour...

Jérôme STURLA
Quant à Jérôme STURLA, le conseiller "généreux" de Décines, il a entonné son couplet sur l'intérêt général et les créations d'emplois... il va falloir qu'il nous explique comment il se fait que depuis plus de 20 ans on détruit autant d'emplois alors ? Et qu'il explique aux commerçants décinois comment ils vont rayonner à l'avenir... 
Bernard CHAVEROT
Mais, il  aurait du être beaucoup plus attentif (à l'écoute quoi!) à ce qu'a dit son collègue de groupe Bernard CHARVEROT. Celui-ci a courageusement affirmé son respect tant de l'environnement que des finances publiques ? Bravo d'être debout et d'affirmer clairement ses positions sans sombrer dans un unanimisme de parti...
Marie Christine BURRICAND

Marie-Christine BURRICAND quant à elle a défendu les priorités du Conseil Général du Rhône et insisté sur le champ de compétences du CGR 69. Nul besoin de se commettre dans ce cautionnement pour défendre le sport pour tous...

Christophe GUILLOTEAU
Christophe GUILLOTEAU, lui, s'interroge légitimement sur le fait qu'il ne s'agit plus maintenant d'un projet privé ! Alors, pourquoi cette caution maintenant ? 



Louis PELAEZ
Louis PELAEZ lui, signe allègrement cette caution publique en raison des dessertes utiles à tous, il a pas du trop mettre les pieds à l'extérieur du boulevard de ceinture


Michel FORISSIER
Michel FORISSIER et Béatrice VESSILLER ont défendu une véritable éthique. Le premier en replaçant le débat à son véritable niveau et surtout pas celui de l'opportunisme et des arrangements de circonstance !
Béatrice VESSILLER


La seconde, par un discours clair et limpide dénonçant l'absence totale de lisibilité du plan d'affaires prévisionnel du grand stade à Décines.   Parce que détourner le PDU au profit d'OL Land... pas trop utile !

 
Nous tenons à remercier tous ces élus désintéressés, soucieux du bien public et de notre environnement.
 
Notre monde actuel s'affirme de plus en plus comme un monde ou l'éthique et l'humain a plus de valeur que les arrangements et les compromissions, c'est à l'aune de ces valeurs que la politique a un avenir...
 
Pour les autres, la prochaine sanction sera électorale !
 
PROMIS !


Oui Monsieur Mercier les contribuables "ont les boules"...

Malgré tout le flou sur le financement d'OL Land et toutes les réserves que nous avons portées auprès de tous les conseillers généraux du Rhône, ils ont voté pour la délivrance de la caution!

Ce vote improbable de l'UDI et du PS réunis autour des valeurs du foot business a donc bien eu lieu... au détriment de tous les con-tribuables !



Cautionnement d'OL Land, les conseillers seront-ils "généreux" avec notre argent?

Excellente synthèse de Dalya Daoud, rédactrice en chef de Rue89Lyon,  sur les derniers arrangements autour du financement d'OL Land...







Nous voulions juste apporter ce petit morceau de dictionnaire anglais pour éclairer les élus du Département sur les différents sens du mot CAUTION !